Actualités

Point de situation sur les permis de construire

Je voudrais analyser les allégations chiffrées sur l’urbanisme de Mr Arnaud Bourdenx.

Les chiffres avancés par Mr Bourdenx sont les suivants :
– 1200 permis de construire déposés en six ans                          
– 9 permis sur 10 en résidence principale

Posons donc quelques hypothèses à partir des chiffes ci-dessus :
Il est nécessaire de préciser qu’un permis de construire peut englober plusieurs logements, c’est le cas notamment pour les habitations collectives. Pour rester en fourchette basse, la plus défavorable pour cette démonstration, nous acterons que un permis de construire représente une construction. Les permis de construire concernent aussi bien les maisons nouvelles, les rénovations, la construction de garages, d’abris, de piscine, etc….
A peu près 40% (estimation haute) de ces permis de construire concernent donc des agencements ou bâtiments annexes. 60% de ces 1200 permis de construire représenterait donc 720 habitations nouvelles.
Si 9 sur 10 de ces habitations sont en résidence principale, cela signifie que nous avons donc validé 648 nouvelles résidences principales durant les six dernières années de mandature.

Admettons que nous ayons dans ces nouvelles habitations 30% de ménages d’une personne, 35% de ménage sans enfant, 20% de ménages avec un enfant et 15% de ménages avec deux enfants.
– 194 maisons avec 1 habitant
– 227 maisons avec 2 habitants
– 130 maisons avec 3 habitants
– 97 maisons avec 4 habitants
Soit un total de 194 + 454 + 390 + 388 = 1426 habitants supplémentaires.
Ceci est une première hypothèse de calcul.

Allons plus loin dans la réflexion et admettons encore que sur les 720 nouvelles habitations, un tiers sont des acquisitions faites par des Mimizannais qui, auparavant, étaient en location à l’année dans Mimizan. Cela représenterait 216 habitations. Cela signifierait que 216 locations à l’année se sont libérées à Mimizan…. Où sont-elles ???? Il est extrêmement difficile de trouver une location à l’année à Mimizan.
Si l’on considère cela, 720 – 216 = 504 habitations seraient susceptibles d’héberger de nouveaux habitants à l’année. Si on applique les ratios utilisés précédemment, cela représente 1108 nouveaux habitants supplémentaires.

Admettons encore que nous ayons eu 100 décès par an, soit 600 Mimizannais qui nous ont quitté pendant cette mandature. Il reste toujours 508 nouveaux habitants. Mimizan devrait donc présenter une augmentation très nette de sa population, au moins 500 habitants supplémentaires, en considérant que ces hypothèses de calcul ont été posées en fourchette basse.
Or l’INSEE constate sur une stagnation voire une baisse de la population. Qui dit la vérité, qui affabule ? Où sont ces 508 nouveaux habitants ? Où sont ces enfants qui devraient courir dans nos cours d’écoles (alors que l’Éducation Nationale étudie la fermeture de classe).
Je suis prêt à tout entendre et essayer de comprendre mais je pense que les vérités de Mr Bourdenx en matière d’urbanisme sont à revoir, mathématiquement parlant.
Ou alors, bien que l’on nous affirme le contraire à grands coups de certitude et de démonstration en certifiant que le quartier des Hournails est bondé toute l’année, il s’agit peut-être de permis de construire pour des maisons secondaires… essentiellement ?

Daniel Corbeaux
Mimizan Demain